NEWS

STONES NEWS

ARCHIVES

LE CDS

DISCOGRAPHIE

VIDEOGRAPHIE

CONTACT

LIENS

Keith Richards est né le 18 décembre 1943 à Dartford dans le Kent, d'un père contremaître dans une usine d'ampoules électriques. Il passe sa jeunesse dans un milieu ouvrier et est viré de chez lui quand son père constate qu'il ne fera rien d'autre que de la musique. Il en voudra beaucoup à son père jusqu'à leur réconcialiation en 1982. Fan de Chuck Berry, il en est le digne fils spirituel et ce forçat de la musique s'appliquera à donner ce son si particulier aux chansons des Rolling Stones. Au début des années 60, il assure les parties de guitares avec Brian Jones, mais celui-ci se lasse peu à peu de cet instrument, si bien que Keith se retrouve assez souvent seul à en jouer, aussi bien en studio que sur scène. En 1969, avec l'arrivée de Mick Taylor, il délaisse les soli au profit de la rythmique, et ce jusqu'à l'arrivée de Ron Wood en 1975. En plus de la guitare (de préférence une Fender Telecaster), Keith joue sur certains albums studio de la basse, du piano et s'octroie même son quart d'heure de chant avec au moins une chanson par album depuis Connection en 1967

keithbio1

Au contraire de Mick Jagger, il ne recherche la respectabilité que pour ses qualités de musicien. Pendant longtemps, il est un grand consommateur de stupéfiants ce qui lui a valu bien des problèmes avec la justice. Keith aime à rappeler qu'il n'a jamais eu de problème avec la drogue, seulement avec les flics. Des années 70, il ne garde qu'un souvenir "poudreux", constamment suivi par son médecin personnel au cas où. Malgré tout, on lui doit, en partie, durant cette période, “Sticky Fingers”, “Exile On Main Street” et d'autres chef-d'œuvres. En fait, rétrospectivement, son seul regret concernant cette décennie est de ne pas avoir pu contrôler la destinée musicale du groupe.

KRZURICH

Dans les années 70, Keef Riff Hard rejoint Ron Wood chez les New Babarians et sort son premier 45 Tours Run Rudolph Run/The Harder They Come en 1979, puis c'est par dépit qu'il entreprend une carrière solo en 1987 avec son groupe les X-pensive Winos. Devant la désaffection de Jagger, Keith est obligé de monter son propre groupe s'il veut jouer la musique qu'il aime. De cette aventure naitront trois albums : “Talk Is Cheap” (1987), “Live At The Hollywood Palladium” (1988) et “Main Offender” (1992). En dehors des Stones, Keith a joué avec de nombreux artistes tels U2, Sheryl Crow, Marianne Faithfull, Bob Dylan, Tom Waits, Jimmy Rogers, Ivan Neville, John Lee Hooker, Jerry Lee Lewis, Jimmy Page... et bien sûr Chuck Berry à qui il consacrera un film en 1987, Hail! Hail! Rock'n'Roll.

SFTDvect
SFTDrichards
shinealight08