NEWS

STONES NEWS

ARCHIVES

LE CDS

DISCOGRAPHIE

VIDEOGRAPHIE

CONTACT

LIENS

Après le départ de Brian Jones, les Stones ne mirent pas longtemps à trouver son successeur. Leur dévolu se porte sur Mick Taylor, musicien qui officiait alors avec John Mayall. Né le 17 janvier 1948 à Welwyn Garden City, Mick Taylor est un guitariste hors pair qui sait aligner les soli comme personne. Durant ses cinq années au service des Stones, il a apporté une légèreté, une fluidité dans le son du groupe, aussi bien sur scène qu'en studio. Même s'il n'est crédité que sur Ventilator Blues, il revendique avoir écrit en tout six morceaux : Time Waits For No One, Sway, Moonlight Mile, Can't You Hear Me Knocking et Tops paru sur “Tatoo You”, huit ans après son départ. Il a participé à six albums studio (de “Let It Bleed” à “It's Only Rock'n'Roll”) et à un live. Trop timide et effacé devant le tandem Jagger-Richards, il n'arrivera jamais à s'imposer et c'est le 12 décembre 1974 qu'il décide de mettre un terme à cette collaboration, ponctuant ainsi ce que beaucoup considèrent comme l'âge d'or du groupe. Pour lui, à cette époque, les Stones n'avançaient plus, n'étaient plus aussi créatifs qu'au début des seventies.

taylorbio2

Après son départ, Mick Taylor joue peu de temps avec Jack Bruce (une tournée en avril 1975), effectue quelques tournées avec Alvin Lee en 1981, John Mayall en 1982 et 1983, Bob Dylan durant l'été 1984 (voir le disque “Real Life”); il participe aussi aux enregistrements studio des disques de Dylan. Son album solo sorti chez CBS en 1978 est un échec commercial. Il formera son propre groupe pour une tournée des clubs ou des petites salles. Il garde quelques liens épisodiques avec les Stones notamment Keith Richards avec lequel il enregistre le titre The Harder They Come début 1975 et I Could Have Stood You Up en 1988. Il accompagne les Stones sur scène à Kansas City le 14 décembre 1981 durant tout le show, mais son jeu reste discret. Il est rejoint au Lone Star Café de New York le 28 décembre 1986 par Keith qui chante Key To The Highway puis nos deux guitaristes entament une version de près de 20 minutes de Can't You Hear Me Knocking chantée par Mick Taylor. En janvier 1989 Mick Taylor rejoint les Stones sans Bill Wyman mais avec Ron Wood aux Grammy Awards à New York où un hommage particulier est rendu aux Stones (et à Brian Jones!) et où notre groupe préféré interprète quelques uns de ses standards épaulé par des artistes tels que Little Richard ou Tina Turner. En 1998, 20 ans après son premier album solo, il en sort un deuxième, “A Stones' Throw”.

SFTDvect
SFTDtaylor
taylorbio1