SHE'S THE BOSS

1. Lonely At The Top

2. Half A Loaf

3. Running Out Of Luck

4. Turn The Girl Loose

5. Hard Woman

6. Just Another Night

7. Lucky In Love

8. Secrets

9. She’s The Boss

Première parution : 25 février 1985

Durée CD : 43.06

L'histoire : depuis octobre 1982, les Stones travaillent sur l'album "Undercover". Les séances d'enregistrement au studio Pathé Marconi, à Boulogne Billancourt, s'enchaînent jusqu'à mi-mars 83, puis les séances d'overdubs et de mixage s'étalent jusqu'au 1er août au studio Compass Point à Nassau (Bahamas) et au Hit Factory de New York. En octobre, les Stones tournent la vidéo de Undercover Of The Night. L'album sort le 7 novembre, Mick assure la promo à travers le monde pendant un mois. En janvier 1984 se tournent les clips de She Was Hot et de Too Much Blood. Après une année de travail bien remplie, Jagger prend des vacances méritées en février avec Jerry Hall, enceinte d’Elisabeth Scarlett, qui naît le 2 mars. Le couple part pour le Mexique.

Qu'a donc fait Mick pendant ses vacances au soleil ? Débordant d'énergie en permanence et habitué au rythme stonien depuis une vingtaine d'années, il a commencé à tourner en rond et s'est donc lancé dans l'écriture de nouvelles chansons. En mars, les chansons sont bien avancées. Il n'a pas envie de retourner de suite avec les Stones. Il part aux Bahamas du 31 mars au 15 avril pour une session de démos au Compass Point Studio avec Carlos Alomar, Carmine Rojas et Willie Wilcox. Pour son premier album, Mick ne veut pas prendre de risque, il s'entoure de très grosses pointures et d'amis. Que du beau linge, les plus connus étant Bill Laswell (Material) à la production, Jeff Beck et Nile Rodgers aux guitares, Robbie Shakespeare, Bill Laswell à la basse, Sly Dunbar, Steve Gadd et Tony Thompson à la batterie, Chuck Leavell, Jan Hammer aux claviers, Ray Cooper aux percussions. Les musiciens sont choisis selon leur style de jeu, leur son, mais également en fonction des chansons. Ils enregistrent les morceaux Hard Woman, Just Another Night, Lonely At The Top, Lucky In Love, Running Out Of Luck et She's The Boss. A Londres, fin juillet, Pete Townshend vient par amitié pour une séance de re-recording sur Hard Woman et Lonely At The Top, Bernard Fowler assure les chœurs. Enfin, de septembre à novembre, il enregistre Half Of Loaf, Turn The Girl Loose et Secrets à New York avec une nouvelle équipe de musiciens réputés : Nile Rodgers, G.E. Smith (Hall & Oates) aux guitares, Herbie Hancock, et d'autres moins célèbres. Paul Buckmaster, auteur de l'arrangement des cordes de Moonlight Mile, écrit celui de Hard Woman. En tout, pas moins de trois producteurs et trente-quatre musiciens ont travaillé sur cet album. Carlos Alomar (co-auteur de She's The Boss et de Lucky In Love) occupé par David Bowie ne peut participer aux séances d'enregistrement. En décembre, Mick tourne la vidéo de Running Out Of Luck (quarante minutes) à Rio et Parati au Brésil, avec Dennis Hopper, Jerry Hall et Rae Dawn Chong. CBS finance sa réalisation pour une somme d'un million de dollars. Le film est réalisé par Julian Temple, qui a déjà fait les clips de Undercover Of The Night, She Was Hot et Too Much Blood, et auparavant le film de David Bowie "Absolute Beginners" et les clips de Depeche Mode et de Culture Club.

A la sortie de l'album, l’accueil des critiques est très réservé. Pour eux la montagne a accouché d'une souris. Mais contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, cet album a presque aussi bien marché que les albums des Stones de l'époque ! Deux millions d'exemplaires ont été vendus uniquement aux Etats-Unis ! Il atteint la huitième place dans les charts US et la sixième place en Grande Bretagne. Lonely At The Top est la curiosité, c'est la seule chanson co-écrite par les Glimmer Twins. En fait, c’est un fond de tiroir datant des sessions stoniennes de Compass Point de début 1979. Mick l'a peut-être retrouvé sur l'étagère d'une armoire du studio. Il existe une version jouée par les Stones sur divers pirates.

SheSTheBoss