BRIDGES TO BABYLON

1. Flip The Switch

2. Anybody Seen My Baby?

3. Low Down

4. Already Over Me

5. Gunface

6. You Don't Have To Mean It

7. Out Of Control

8. Saint Of Me

9. Might As Well Get Juiced

10. Always Suffering

11. Too Tight

12. Thief In The Night

13. How Can I Stop

Première parution : 25 septembre 1997

Durée CD : 62.23

L'histoire : si "Bridges To Babylon" touche à des styles de musique aussi divers que le rock, le blues, le reggae, la soul et la musique électronique, c'est qu'il est l'affaire de plusieurs producteurs. Enregistré en majeure partie à Los-Angeles, aux studios Ocean Ways Recording, entre février et mai 1997, cet album marque une nouvelle collaboration des Stones avec Don Was, qui a produit la plupart des titres. Les Dust Brothers, Dany Saber et Tom Lord-Alge ont également collaboré à la réalisation de l'album, qui n'a été bouclé qu'à quelques jours de la conférence de presse du 18 août annonçant la tournée. Treize titres, avec un nouveau son de batterie pour Charlie Watts, qui ne s'est jamais autant investi dans la production d'un album. On retrouve toujours Darryl Jones (sur trois titres seulement), mais aussi la bassiste Me'Shell Ndegecello, ainsi que le vieux copain Billy Preston à l'orgue, Waddy Wachtel à la guitare, Wayne Shorter au saxo, Benmont Tench aux claviers, Jim Keltner aux percussions, pour ne citer qu' eux. A la première écoute, tout cela ne ressemble pas vraiment au son Stones. La basse est très présente, tout comme le synthétiseur. Le mixage est totalement différent de "Voodoo Lounge", Mick Jagger étant plus ou moins mis en avant par rapport aux instruments. Mais plus on écoute l'album, plus on l'apprécie.

item1