FLASHPOINT

1. Intro

2. Start Me Up (2)

3. Sad Sad Sad (3)

4. Miss You (1)

5. Rock And A Hard Place (4)

6. Ruby Tuesday (4)

7. You Can't Always Get What You Want (1)

8. Factory Girl (6)

9. Can't Be Seen (2)

10. Little Red Rooster (avec Eric Clapton) (3)

11. Paint It Black (5)

12. Sympathy For The Devil (4)

13. Brown Sugar (7)

14. Jumpin' Jack Flash (4)

15. Satisfaction (2)

16. Highwire (studio)

17. Sex Drive (studio)

(1) Gator Bowl, Jacksonville, Etats-Unis, 25/11/1989

(2) Death Valley Stadium, Clemson, Etats-Unis, 26/11/1989

(3) Convention Center, Atlantic City, Etats-Unis, 19/12/1989

(4) Koraken Dome, Tokyo, Japon, 26/02/1990

(5) Olympic stadium, Barcelone, Espagne, 14/06/1990

(6) Wembley Stadium, Londres, Angleterre, 06/07/1990

(7) Stadio Delle Alpi, Turin, Italie, 28/07/1990

Première parution : 2 avril 1991

Durée CD : 76.03

L'histoire : la tournée Steel Wheels/Urban Jungle à ceci de marquant qu'elle établit un nouveau standard pour les concerts de rock en stades. En comparaison, la tournée Still Life de 1981 fait figure d'amateurisme. Cet album reflète une nouvelle fois parfaitement le son de l'époque, froid et aseptisé. Une époque où Keith Richards et Ron Wood jouent sur des MusicMan, où Chuck Leavell au piano est secondé par les synthétiseurs de Matt Clifford. Pour autant, cet album est intéressant pour les morceaux qu'il propose. Ruby Tuesday, Factory Girl, Little Red Rooster avec Clapton... Dommage, vraiment, que 2000 Light Years From Home n'ait fait l'objet que d'une "face B", l'enchaînement Paint It Black/2000 Light Years From Home/Sympathy For The Devil en mettait plein la vue chaque soir. Enfin, probablement pour contrer les bootlegers, les Stones offrent deux bons inédits studios composés pour l'occasion.

flash