HOT ROCKS

Disque 1

1. Time is on My Side

2. Heart Of Stone

3. Play With Fire

4. (I Can't get No) Satisfaction

5. As Tears Go By

6. Get Off Of My Cloud

7. Mother's Little Helper

8. 19th Nervous Breakdown

9. Paint It Black

10. Under My Thumb

11. Ruby Tuesday

12. Let's Spend the Night Together

Disque 2

1. Jumpin' Jack Flash

2. Street Fighting Man

3. Sympathy For the Devil

4. Honky Tonk Women

5. Gimme Shelter

6. Midnight Rambler

7. You Can't Always Get What You Want

8. Brown Sugar

9. Wild Horses

HotRocks

Première parution : 1er janvier 1972

Durée CD 1 : 38.37 • Durée CD 2 : 47.39

Durée SACD 1 : 38.27 • Durée SACD 2 : 47.13

L'histoire : cette compilation a longtemps été la seule disponible en Europe en CD, sous la forme de deux CD séparés et en France d'un double CD cartonné sous le titre "Les Années Stones". En vague C, on ne la trouve qu'en double CD. La vague B a pour originalité de contenir des titres en vraie stéréo pour la première fois, comme (I Can’t Get No) Satisfaction et Play With Fire. Bon, d’accord, Satisfaction ne gagne vraiment pas à être connue ainsi.

Le SACD : la réédition reprend les CD C, sans les titres stéréos donc. C'est dommage, surtout que certains titres se retrouvent ici pour la quatrième fois en SACD. Ça fait beaucoup ! On préfèrera cependant cette double compilation aux deux "Big Hits" par simple souci d'économie (un double est moins cher que deux simples). Le livret se présente sous la forme d'un poster, avec les photos du vinyle américain. Sympa...

Pour simplifier, nous appellerons A la première vague de CD européens de 1986, B la seconde et C celle de CD américains, sachant que la vague C remplacera inexplicablement la vague B en Europe en 1997. La vague A est reconnaissable au bandeau rouge en haut à gauche qui mentionnait fièrement et sans honte aucune "Digitally Re-mastered". Elle a été chassée par la vague B, dont les pochettes sont vierges de toute mention mais qui gagnent le logo London en cartouche bleu et rouge. La vague C, elle, est facilement identifiable par son bandeau noir en bas de pochette qui ment à son tour sur la remasterisation numérique, et la seule griffe ABKCO sur la pochette.