LET IT BLEED

1. Gimme Shelter

2. Love In Vain

3. Country Honk

4. Live With Me

5. Let It Bleed

6. Midnight Rambler

7. You Got The Silver

8. Monkey Man

9. You Can't Always Get What You Want

LetItBleed

Première parution : 28 novembre 1969

Durée CD : 43.34

Durée SACD : 42.23

L'histoire : pas grand-chose de croustillant en ce qui concerne les éditions CD de ce chef-d’oeuvre. L'Europe a eu droit aux trois vagues, les Etats-Unis à la seule vague C, normal… Pas de différences notables entre les trois.

Le SACD : comme pour "Beggar’s Banquet" et sa vitesse, le SACD de "Let It Bleed" présente une particularité. Les ingénieurs du son se sont rendus compte en tombant sur les masters que les titres s'enchaînaient sans coupure. Ce qui n’a jamais été le cas, ni en sillons ni en bits. L'injustice faite à l'oeuvre est aujourd’hui réparée, d'où une durée franchement moindre en SACD : plus de blancs entre les titres. Niveau son, les instruments prennent enfin toute l'ampleur qui leur était due. L'achat se révèle indispensable pour profiter pleinement de la reverb sur You Got The Silver et du piano sur Monkey Man.

Pour simplifier, nous appellerons A la première vague de CD européens de 1986, B la seconde et C celle de CD américains, sachant que la vague C remplacera inexplicablement la vague B en Europe en 1997. La vague A est reconnaissable au bandeau rouge en haut à gauche qui mentionnait fièrement et sans honte aucune "Digitally Re-mastered". Elle a été chassée par la vague B, dont les pochettes sont vierges de toute mention mais qui gagnent le logo London en cartouche bleu et rouge. La vague C, elle, est facilement identifiable par son bandeau noir en bas de pochette qui ment à son tour sur la remasterisation numérique, et la seule griffe ABKCO sur la pochette.