MORE HOT ROCKS

Disque 1

1. Tell Me

2. Not Fade Away

3. The Last Time

4. It's All Over Now

5. Good Times Bad Times

6. I'm Free

7. Out of Time

8. Lady Jane

9. Sittin' On a Fence

10. Have You Seen You Mother, Baby, Standing in the Shadow?

11. Dandelion

12. We Love You

Disque 2

1. She's a Rainbow

2. 2000 Light Years From Home

3. Child of the Moon

4. No Expectations

5. Let It Bleed

6. What To Do

7. Fortune Teller

8. Poison Ivy (version 1)

9. Everybody Needs Somebody To Love

10. Come On

11. Money

12. Bye Bye Johnny

13. Poison Ivy (version 2)

14. I Can't Be Satisfied

15. Long Long While

MoreHotRocks

Première parution : 1er décembre 1972

Durée CD 1 : 40.56 • Durée CD 2 : 40.28

Durée SACD 1 : 38.15 • Durée SACD 2 : 52.30

L'histoire : comme "Hot Rocks", "More Hot Rocks" a vu le jour en deux CD B et un double CD C. Ce dernier reprend le couplage du vinyle américain original. Les CD B, en revanche, ont un couplage qui leur est propre. Une nouvelle fois, on ignore pourquoi.

Le SACD : le couplage est à peu près identique à celui des CD C. A peu près, car trois titres bonus viennent perturber l'ordre en fin de disque 2. D'abord, la version longue de Everybody Needs Somebody To Love. Ensuite, une version dite version 2 de Poison Ivy. Ce qui est étrange, car c'est bien cette version 2 qui était sur le CD B, tandis que la version dite version 1 n’était jamais sortie. Simple erreur de marquage ? Enfin, un vrai inédit, l'enregistrement de I've Been Loving You Too Long sans les hurlements ajoutés sur "Got Live If You Want It". Une compilation tout à fait recommandable donc.

Pour simplifier, nous appellerons A la première vague de CD européens de 1986, B la seconde et C celle de CD américains, sachant que la vague C remplacera inexplicablement la vague B en Europe en 1997. La vague A est reconnaissable au bandeau rouge en haut à gauche qui mentionnait fièrement et sans honte aucune "Digitally Re-mastered". Elle a été chassée par la vague B, dont les pochettes sont vierges de toute mention mais qui gagnent le logo London en cartouche bleu et rouge. La vague C, elle, est facilement identifiable par son bandeau noir en bas de pochette qui ment à son tour sur la remasterisation numérique, et la seule griffe ABKCO sur la pochette.