OUT OF OUR HEADS - US

1. Mercy, Mercy

2. Hitch Hike

3. The Last Time

4. That's How Strong My Love Is

5. Good Times

6. I'm alright

7. (I Can't Get No) Satisfaction

8. Cry To Me

9. The Under Assistant West Coast Promotion Man

10. Play With Fire

11. The Spider And The Fly

12. One More Try

OUT OF OUR HEADS - UK

1. She Said Yeah

2. Mercy Mercy

3. Hitch Hike

4. That's How Strong my Love Is

5. Good Times

6. Gotta Get Away

7. Talkin' Bout You

8. Cry to Me

9. Oh, Baby (We Got a Good Thing Going)

10. Heart Of Stone

11. The Under Assistant West Coast Promotion Man

12. I'm Free.

OutOfOurHeadsUS

Première parution : 30 juillet 1965 aux USA, 24 septembre 1965 en Europe

Durée CD : 33.57

Durée SACD US : 33.40

Durée SACD UK : 29.38

L'histoire : encore un cas amusant... Jusqu'ici, la copie CD était la même partout et reprenait, assez logiquement pour une fois, le vinyle américain. Celui-ci était, comme d'usage chez nos amis ricains, un collage sans grande cohérence des derniers hits (Satisfaction en tête) et de sessions aux studios RCA de Hollywood. On met une photo issue de la même séance pour la troisième fois ("12x5" et "N°2") en se rapprochant chaque fois un peu plus des points noirs de Keith, et emballé c'est pesé. Les anglais, eux, ne l'entendirent pas de cette oreille, et sortirent deux mois plus tard un album du même titre mais avec une autre photo et un autre track-listing... Le délire !

Le SACD : pour la première fois, on peut donc trouver en numérique les deux versions de cet album, qui en sont en fait deux bien distincts, à rapprocher du suivant d'ailleurs ("December's Children"). Comme pour l'album précédent, (I Can’t Get No) Satisfaction, par exemple, bénéficie très largement de la spatialisation. Au niveau de la pochette, un petit "uk" vient se coller au titre du "Out Of Our Heads"… anglais, ça tombe bien, même si ce petit sigle dénature quelque peu la pochette originale. Il aurait été plus judicieux de le mettre sur la tranche, pour ne pas l'ajouter à la maquette originale tout d’abord, mais surtout pour tout simplement pouvoir le repérer et le différencier de son homonyme US, lequel ne comporte d'ailleurs aucune mention nulle part. Etrange...

Pour simplifier, nous appellerons A la première vague de CD européens de 1986, B la seconde et C celle de CD américains, sachant que la vague C remplacera inexplicablement la vague B en Europe en 1997. La vague A est reconnaissable au bandeau rouge en haut à gauche qui mentionnait fièrement et sans honte aucune "Digitally Re-mastered". Elle a été chassée par la vague B, dont les pochettes sont vierges de toute mention mais qui gagnent le logo London en cartouche bleu et rouge. La vague C, elle, est facilement identifiable par son bandeau noir en bas de pochette qui ment à son tour sur la remasterisation numérique, et la seule griffe ABKCO sur la pochette.

OutOfOurHeadsUK