ROLLING STONES ROCK'N'ROLL CIRCUS

1. Intro

2. Theme

3. Intro de Jethro Tull

4. Song For Jeffrey

5. Intro des Who

6. A Quick One While He's Away

7. Over The Waves

8. Ain't That A Lot Of Love (Taj Mahal)

9. Intro de Marianne Faithfull

10. Something Better

11. Intro des Dirty Mac

12. Yer Blues

13. Whole Lotta Yoko (Yoko Ono et Ivry Gitlis avec les Dirty Mac)

14. Jumpin' Jack Flash

15. Parachute Woman

16. No Expectations

17. You Can't Always Get What You Want

18. Sympathy For The Devil

19. Salt Of The Earth

Première parution : 14 octobre 1996

Durée CD :

L'histoire : Il aura fallu près de vingt-huit ans d'attente pour pouvoir voir et entendre cette émission mythique. Ce show qui devait être diffuse sur la BBC à Noël 1968, est resté inédit jusqu'en 1996. Le film est conçu comme un spectacle de music-hall, avec artistes pop, clowns, acrobates et cracheur de feu. Pourquoi les Rolling Stones se sont-ils lancés dans ce qui allait devenir une énorme galère et pourquoi le projet n'a-t-il pas été diffusé ?

Revenons dans le contexte de l'année 1968. Les Stones ont traîné toute l'année à l'Olympic Studio de Londres (voir le film de Jean-Luc Godard One Plus One) avec quelques sessions "at home" dans le Surrey et à Redland chez Keith pour le single Jumpin' Jack Flash/Child Of The Moon, et l'album "Beggars Banquet" dont ils doivent assurer la promotion. Or pour la première fois depuis le début de leur carrière, il n'y a pas de tournée prévue : les Rolling Stones ont été lessivés par les nombreux shows antérieurs, les problèmes de drogue, l'échec de l'album précédent "Their Satanic Majesties Request". Et de plus, Brian est au bout du rouleau. Les Beatles ont bien fait leur Magical Mystery Tour pour la BBC, alors pourquoi pas les Stones ? Épaulés par Michael Lindsay Hogg, directeur du Ready Steady Go! et à qui l'ont doit le remarquable clip de Jumpin' Jack Flash, nos cailloux se lancent dans l'aventure. Il leur faut se montrer puisque durant cette année 1968 ils ne sont apparu qu'une seule fois en concert, le 12 mai à l'Empire Pool de Wembley dans le cadre du fameux New Musical Express Pool Winners Concert et une seule fois sur la scène d'un show télévisé pour interpréter Sympathy For The Devil (à Londres, pour le Frost On Saturday diffusé le 30 novembre. La prestation des Stones fut filmée la veille). L'impact du "Rolling Stones Rock And Roll Circus" allait être énorme.

Les sessions d'enregistrement de la bande sonore du show eurent lieu le 8 décembre à l'Olympic Studio de Londres mais le tournage proprement dit eu lieu à l'Intertel Studio au nord de Londres entre le 10 et le 12 décembre, face à un public de 800 personnes (qui ont obtenu un ticket par le magazine New Musical Express et par le fan club anglais) et quelques personnalités dont les petites amies Shirley Watts, Anita Palenberg et Suzi Poitier.

Les répétitions ont lieu le premier jour dans le but de faire des réglages au niveau des caméras. Keith a souhaité jouer avec le super groupe Dirty Mac. Brian, qui souffrait du poignet consécutivement à un traumatisme lors de son séjour au Maroc l'été précédent avec les musiciens de Joujouka, ne voulait pas le faire. Le tournage proprement dit débute le 11 décembre, et les Rolling Stones n'ont commencé à jouer qu'à une heure du matin le 12, alors que le public est présent depuis déjà quatorze heures. Auparavant, les Stones ont été filmés pour présenter les différents artistes. Mick en Monsieur Loyal, Bill en cavalier, Keith en costume militaire tout droit repiqué de la pochette de "Sergent Peppers Lonely Hearts Club Band", Brian en sorcier, le public en chapeau et poncho. Certaines versions interprétées ne sont pas filmées et, sur d'autres, Keith et Mick sont assis sur le sol pendant que se font les réglages sonores. Certains titres sont joués plusieurs fois et quelques vieux blues sont interprétés aussi. Le tournage ne se terminera qu'à six heures du matin. Les Rolling Stones, passablement fatigués, sont contents du spectacle mais déçus de leur prestation. Il est même envisagé, quelque temps avant la mort de Brian Jones, de refilmer les Stones avec Mick Taylor dans les arènes de Rome, le Colisée!

item1