SINGLES 1968-1971

1 : Jumpin' Jack Flash/Child of the Moon

2 : Street Fighting Man/No Expectations/Surprise Surprise/Everybody Needs Somebody To Love

3 : Honky Tonk Women/You Can't Always Get What You Want

4 : Memo From Turner/Natural Magic

5 : Brown Sugar/Bitch

6 : Wild Horses/Sway

7 : I Don't Know Why/Try A Little Harder

8 : Out Of Time/Jiving Sister Fanny

9 : Sympathy For The Devil original recording/Neptunes remix/Fatboy Slim remix/Full Phat remix

10 : Bonus DVD (Time Is On My Side/Have You Seen You Mother, Baby, Standing In The Shadow?/Jumpin' Jack Flash/Sympathy For The Devil (Neptunes remix video)

Première parution : septembre 2004

L'histoire : retour aux sources rock'n'roll, c'est Jumpin' Jack Flash/Child Of The Moon qui ouvre le bal. La légende prétend que cette face B est le premier titre composé en open de sol par Keef The Reef. Street Fighting Man est plus intéressant. D'abord sorti aux Etats-Unis avec No Expectations en face B sous une pochette très rapidement retirée de la vente, le titre bénéficia en 1970 d'une sortie anglaise sans pochette, avec Surprise Surprise et Everybody Needs Somebody To Love. Surprise Surprise était inédit au royaume de Sa Majesté puisque sorti sur l'album américain "Now!". Les quatre titres se retrouvent donc ici sous la pochette américaine censurée représentant des scènes d'émeutes urbaines. Ces premiers pressages avaient à l'époque une version différente de Street Fighting Man qui n'est hélas pas reproduite ici. Memo From Turner est la version de Mick Jagger provenant du film Performance. Sorti en octobre 1970, c'est la pochette allemande qui a été choisie pour figurer dans ce coffret. La face B est un instrumental de Ry Cooder, Natural Magic. Un single non stonien donc, qui constitue le seul attrait musical de cette livraison.

On arrive à l'épineux problème de Brown Sugar et Wild Horses. Le 45 tours Brown Sugar/Bitch/Let It Rock est sorti le 16 avril 1971, sur Rolling Stones Records, alors distribué par Atlantic. De même pour le deuxième extrait de "Sticky Fingers", Wild Horses/Sway, sorti le 12 juin de la même année. Brown Sugar et Wild Horses ont toujours été disputés par les deux maisons de disques. Ici, c'est de plus en plus fort. Le single Brown Sugar/Bitch – sans le Let It Rock enregistré live à Leeds en 1971 et disponible sur "Rarities 1971-2003" – est la reproduction du 45 tours sorti en 1984 aux Etats-Unis pour la compilation "Rewind". Quant à Wild Horses/Sway, il n’a pas plus sa place dans un coffret ABKCO et Virgin Records est d'ailleurs mentionné dans le livret. Les arcanes de l'édition sont décidément bien mystérieuse. Enfin, on trouve Sympathy For The Devil sous la forme du single sorti en 2003 avec les remix des Neptunes, de Fatboy Slim et de Full Phat. Le titre original avait fait l'objet d’un 45 tours anglais en avril 1976 en face B de Honky Tonk Women. Un single inutile de Decca à une époque où les maisons de disques se tiraient encore plus dans les pattes qu'aujourd’hui. Toujours est-il que ces trois coffrets ont été faits avec la volonté d'être le plus complet possible. C'est plutôt réussi, sauf qu'il manque Little Queenie/Love In Vain, single extrait de "Get Yer Ya-Ya's Out" sorti fin 1970 en Angleterre.

Sous la pochette de Sympathy For The Devil – il faut secouer la boîte pour le trouver ! –, il y a le cadeau bonus, un DVD quatre titres qui laisse un peu sur sa faim. Avec Time Is On My Side au Ed Sullivan Show en 1964, le clip promo de Have You Seen Your Mother Baby, Standing In The Shadow ? et celui de Jumpin' Jack Flash, et le clip des Neptunes remixant Sympathy For The Devil. La qualité est au rendez-vous, surtout pour Jumpin' Jack Flash que l'on n'avait jamais vu avec une image aussi belle et dans son intégralité.

BoxCover3