SINGLE COLLECTION
THE LONDON YEARS

Disque 1

1. Come On

2. I Want To Be Loved

3. I Wanna Be Your Man

4. Stoned

5. Not Fade Away

6. Little By Little

7. It's All Over Now

8. Good Times, Bad Times

9. Tell Me

10. I Just Want To Make Love To You

11. Time Is On My Side

12. Congratulations

13. Little Red Rooster

14. Off The Hook

15. Heart Of Stone

16. What A Shame

17. The Last Time

18. Play With Fire

19. (I Can't Get No) Satisfaction

20. The Under Assistant West Coast Promotion Man

21. The Spider And The Fly

22. Get Off Of My Cloud

23. I'm Free

24. The Singer Not The Song

25. As Tears Go By

Disque 2

1. Gotta Get Away

2. 19th Nervous Breakdown

3. Sad Day

4. Paint It Black

5. Stupid Girl

6. Long Long While

7. Mother's Little Helper

8. Lady Jane

9. Have You Seen You Mother, Baby, Standing in the Shadow?

10. Who's Driving Your Plane

11. Let's Spend the Night Together

12. Ruby Tuesday

13. We Love You

14. Dandelion

15. She's A Rainbow

16. 2000 Light Years From Home

17. In Another Land

18. The Lantern

19. Jumpin' Jack Flash

20. Child of the Moon

Disque 3

1. Street Fighting Man

2. No Expectations

3. Surprise Surprise

4. Honky Tonk Women

5. You Can't Always Get What You Want

6. Memo From Turner

7. Brown Sugar

8. Wild Horses

9. I Don't Know Why

10. Try A Little Harder

11. Out Of Time

12. Jiving Sister Fanny

13. Sympathy For the Devil

SinglesCollection

Première parution : 1er août 1989

Durée CD 1 : 66.59 • Durée CD 2 : 68.40 • Durée CD 3 : 49.47

Durée SACD 1 : 67.45 • Durée SACD 2 : 68.43 • Durée SACD 3 : 49.23

L'histoire : pour relancer les ventes en profitant du grand retour des Stones en 1989, ABKCO, sur une idée d'Andrew Oldham, décida de confectionner une nouvelle compilation. Mais cette fois, le concept est bon : réunir tous les 45 tours anglais et américains, faces A et B, sur une même compil'. De l'excellent boulot, qui voit le jour sous la forme de trois CD enfermés dans un coffret format 30 cm, accompagnés d'un assez beau livret contenant toutes les paroles, les crédits, un texte d'un journaliste de Rolling Stone et un autre d'Oldham himself ! Le tout illustré par des reproductions des pochettes. Bon, pour râler, on aurait aimé que les dites reproductions soient en couleur... Ce beau coffret disparut ensuite au profit d’un classique boîtier triple CD, le livret perdant au passage les paroles. C'est ce triple CD qui a été intégré à la vague C, disponible en Europe quand celle-ci a remplacé la vague B. Auparavant, il fallait chercher du côté du rayon import.

Le SACD : Le livret collé ne reprend hélas pas les paroles. Quant au son, c'est variable bien sûr, vu les différentes sources. Et puis il y a la boulette : Time Is On My Side n'est pas la version single mais celle de l'album (avec l'intro à l'orgue). Ce n'était pas le cas en CD... En tout état de cause, cela reste la seule compilation réellement digne d'intérêt de toute cette série de réédition. Ce qui ne doit pas vous empêchez, si vous tombez sur la première édition de CD en coffret 30 cm, de vous la procurer, pour le livret... On n'en sort pas !

Pour simplifier, nous appellerons A la première vague de CD européens de 1986, B la seconde et C celle de CD américains, sachant que la vague C remplacera inexplicablement la vague B en Europe en 1997. La vague A est reconnaissable au bandeau rouge en haut à gauche qui mentionnait fièrement et sans honte aucune "Digitally Re-mastered". Elle a été chassée par la vague B, dont les pochettes sont vierges de toute mention mais qui gagnent le logo London en cartouche bleu et rouge. La vague C, elle, est facilement identifiable par son bandeau noir en bas de pochette qui ment à son tour sur la remasterisation numérique, et la seule griffe ABKCO sur la pochette.