GIMME SHELTER

Réalisateurs : Albert Maysles, David Maysles, Charlotte Zwerin

Sortie salle : 1er novembre 1971

Durée : 91 min

L’annonce de la sortie en DVD de "Gimme Shelter" aurait pu être la bonne blague de l’hiver. Surtout que le menu avait de quoi faire saliver: copie neuve remastérisée, son Dolby Digital 5.1 et DTS, bonus incroyables, bref tout était là pour nous appâter. Et bien, chers amis, tout était vrai! Et chroniquer cette merveille n’est pas simple tant on ne sait par où commencer…

L’image est… top. Parfaitement restaurée, comme le montre d’ailleurs un comparatif expliquant le travail effectué. Aucun défaut de compression, les noirs sont biens denses, les scènes du Madison fourmillent de détails que nous ne pouvions discerner sur la VHS.

Les bonus ensuite. Il y a tout d’abord un commentaire audio des frères Maysles qui, s’il n’est pas évident à suivre sans sous-titre, n’en demeure pas moins intéressant. On trouve ensuite des extraits de témoignages de “survivants” d’Altamont recueillis sur la radio KSAN au lendemain du drame. La galerie de photos est richement pourvue, qui nous fait découvrir le travail de trois photographes qui louvoyaient dans la foule d’Altamont. Surprenant et même étourdissant parfois. Mais la pièce de résistance, se sont les outtakes, de vraies scènes supplémentaires, avec des morceaux live dedans et une scène d’anthologie où l’on voit Mick Jagger jammer en coulisses avec Ike et Tina Turner sur la Strato d’Ike. Un régal à se repasser en boucle.

La bande-son enfin. Phénoménale! Il faut être équipé au moins en Dolby Digital pour apprécier l’ampleur de la chose. Les passages live décoiffent carrément. Le caisson de basse s’active soudainement sur Jumpin' Jack Flash pour ne plus se calmer. Les enceintes surround vous plongent au cœur du Madison Square Garden de New-York en 1969 et vous craignez presque pour votre vie entouré que vous êtes par les Hell’s Angels d’Altamont. Ce sont bien sûr les enceintes frontales qui supportent les instrument et Jagger s’approprie la centrale. Ca tombe bien, on n’attendait que ça, et qu’il y reste dans cette fichue enceinte, surtout ne t’en va pas de là Mick. Pour les mieux équipés d’entre-vous, passez tout de suite au DTS, parce que là, on est encore un cran au-dessus. La différence, si sensible soit-elle, est bien là. Les instruments prennent une tournure plus vivante, le rock’n’roll est là, devant vous, tendez la main, vous y êtes, vous touchez du doigt la fin des sixties, du flower power, le début du rock business et la naissance de son représentant le plus flamboyant, Mick Jagger.

On ne parlera pas ici du film en lui-même que vous connaissez tous par cœur. La qualité de cette édition en fait la référence ultime en matière de film rock. Une dernière précision: cette perle est bien sûr éditée par nos amis ricains, en DVD zone 1, sans français du tout.

GimmeShelter